Association Professionnelle des Luthiers artisans
en Guitare et autres cordes pincées

Les actions de l’APLG pour la préservation de la ressource bois

LE PROJET SCIENTIFIQUE « PALISSANDRES »

L’APLG s’est associée au projet exploratoire scientifique « Palissandres » porté par Iris Brémaud, chargée de recherche au LMGC (CNRS), spécialisée depuis une vingtaine d’années dans les bois de facture instrumentale, en collaboration avec 4 autres scientifiques dont Patrick Langbour, chercheur au BioWooEB du CIRAD, responsable d’une xylothèque de 8400 espèces de bois et des chercheurs des universités du Mexique et de Madagascar.

Ce projet a pour objectif de pallier le manque de données sur les propriétés physiques des espèces de palissandre menacées par la surexploitation industrielle. Il sera la première étape indispensable pour contribuer à la conservation conjointe de la biodiversité et du patrimoine socio-culturel.

A noter : Les autres bois utilisés par les luthiers seront également étudiés dans ce projet.

Ce projet « Palissandres » s’intègre dans une démarche au long cours sur l’étude des bois de lutherie.

L’enquête du projet « Palissandres » en deux mots

Cette enquête se déroulera en trois phases avec une échéance en novembre 2020 :

1. Collecte auprès des luthiers en guitare des échantillons de bois de lutherie qui seront étudiés en laboratoire

a. Les bois : palissandres mais aussi tous les autres bois de lutherie (chute et un échantillon mis en forme)

b. Une fiche de documentation à remplir par le luthier avec les informations d’usages pour chaque espèce collectée.

2. Enquête – sous forme d’entretien physique

Pour cette deuxième phase, iris Brémaud se déplacera dans certains ateliers de lutherie pour réaliser un entretien approfondi avec les luthiers afin de réaliser un état des lieux de l’utilisation des palissandres et des autres bois de lutherie.

3 – Mise à disposition des résultats

Après analyses en laboratoire et étude des données récoltées, tous ces résultats seront ensuite disponibles dans une base de données consultable sur internet.

LES LUTHIERS EN FRANCE, EN EUROPE ET A L’INTERNATIONAL

Dans un premier temps, les luthiers membres APLG ont été contactés début juin. A partir du mois de juillet, tous les luthiers français seront également contactés à prendre part au projet. Les luthiers européens et internationaux seront ensuite invités à participer à partir du mois de septembre.

DRESSER UN ETAT DES LIEUX DES BOIS DE LUTHERIE

Parallèlement à ce projet scientifique, APLG effectuera des recherches sur les statuts de conservation et de réglementation de chaque espèce étudiée et au-delà, de toutes les espèces utilisées en guitare, afin de dresser un état des lieux précis de la situation des bois de lutherie et de le diffuser le plus largement possible avec pour objectif d’informer et de sensibiliser les consciences.

Vous souhaitez participer ? Contacter Jacques Carbonneaux.